The Team

  • Thèse soutenue

    Direction de thèse: 
    Cristiana MAZZONI
    École doctorale 519 - Sciences de l’Homme et de la Société - Université de Strasbourg.
    Date de soutenance: 
    Tuesday 01 July 2014

    Sous la direction de Cristiana Mazzoni. Ecole doctorale « Sciences de l’Homme et de la société, Université de Strasbourg.

     

    Réalisant un croisement de regards entre l’Europe et l’Amérique Latine, cette thèse étudie le caractère d’un nouveau type de voie - le boulevard - qui a été redéfini à l’occasion des travaux d’Haussmann à Paris et s’est transformé tout au long de ce dernier siècle et demi. Un nouveau type de boulevard s’affirme ainsi au cours du XXe siècle, caractérisé par une répartition de la chaussée favorisant l’ordonnancement des différentes formes de mobilité en couloirs réservés par fonctions (piétons, vélos, bus, voitures). Ce nouveau boulevard est aussi le reflet d’une stéréotypie dans le projet de la voirie résultant d’un aménagement davantage techniciste de l’infrastructure. Il fait référence à des espaces qui adoptent et adaptent des modèles exogènes sans vraiment réussir à produire des configurations urbaines en accord avec les caractéristiques paysagères identitaires des villes, tout en créant des espaces de voirie fragmentés. Au XXIe siècle, cette configuration a été renforcée par l’introduction des nouveaux dispositifs de bus (BSP, BRT, BHNS). Les exemples du boulevard Magenta à Paris transformé en "espace civilisé" et de la avenida de las Américas à Cali avec l’implantation du BRT MIO illustrent cette problématique.