Avis de soutenance de thèse de Mme Lang FAN

Avis de soutenance de thèse de Mme Lang FAN

le mardi 26 juin à 13h30

ENSAS - Salle F- 601 - 6ème étage

Soutenance de thèse de Mme Lang Fan

Titre de la thèse
Les relations de voisinage dans la métropole asiatique d’aujourd’hui.
Types d’habitat et perspectives de cohabitation au prisme de la notion d’« harmonie » à Shanghai

Le jury est composé :
M. Yannis TSIOMIS, Professeur émérite EHESS – Ecole des Hautes études en sciences sociales, rapporteur
M. ZHUO Jian, Professeur Université de Tongji (Shanghai) directeur du Ph.D, IDAUP, International Doctorate in Architecture and Urban Planning, Université de Ferrare, rapporteur
Mme Valérie LEBOIS, Maître de Conférences ENSAS, Psychosociologue, Docteur en architecture, membre du jury
M. Frédéric ROSSANO, Maître de Conférences ENSAS, Paysagiste dplg, Dr. sc. ETH Zürich, directeur de l'AMUP, membre du jury
M. René TABOURET, Professeur émérite ENSAS, membre du jury

Résumé (français)
La thèse se focalise sur les relations sociales de la vie contemporaine liée à l’habitat dans la grande métropole chinoise, tout en visant à questionner la notion d’ « espaces de voisinage », qui gère les frontières entre les individus et les groupes, à travers une analyse socio-spatiale et architecturale. Notre attention est portée sur l’époque contemporaine, où la construction des tours résidentielles s’affirme rapidement, la tour devenant le type architectural dominant de l’urbanisation chinoise. La verticalité typologique et architecturale des tours résidentielles affirme un changement spatial fondamental, par rapport aux anciens types d’habitation. Notre étude sur les rapports/liens entre l’évolution des espaces intermédiaires de l’habitat et la mutation des relations de voisinage se déroule dans les contextes du développement urbain de Shanghai au cours du XXe siècle, sous les angles socio-politique, culturel et architectural. La recherche propose une analyse des relations de voisinage dans deux types historiques de bâtiments d’habitation, le lilong et le gonfang, et les compare  ensuite à l’état actuel des relations sociales dans les quartiers de tours d’habitation. La notion d’« harmonie », issue de la pensée philosophique de la société traditionnelle chinoise, est introduite comme nouveau vecteur à travers lequel analyser les nouvelles relations de voisinage. Cette notion permet de tisser une continuité entre l’importance des valeurs sociales de la société traditionnelle, leur sens dans la société actuelle et leur projection vers des formes de vivre ensemble liées à la société future.

(anglais)
The thesis focuses on the social relations of contemporary life linked to housing in this major Chinese metropolis. Through a socio-spatial and architectural analysis, the thesis aims to question the notion of "neighbourhood spaces" that governs the borders between individuals and groups. Our attention is focused on the contemporary era, during which the construction of residential towers has rapidly asserted itself, the tower becoming the dominant architectural style of Chinese urbanization. The typological and architectural verticality of the residential towers affirms a fundamental spatial change compared to the old types of housing. Our study on the relations/links between the evolution of the intermediate spaces of housing and the mutation of neighbourhood relations takes place in the contexts of Shanghai's urban development during the 20th century, from the socio-political, cultural and architectural perspectives. The research proposes an analysis of neighbourhood relations in two historical types of residential buildings, the lilong and the gonfang, and then compares them with the current state of social relations in high-rise residential neighbourhoods. The notion of "harmony", stemming from the philosophical thinking of traditional Chinese society, is introduced as a new vector through which to analyse new neighbourhood relations. This notion makes it possible to weave a thread of continuity between the importance of the social values of traditional society, their meaning in today's society and their projection towards forms of living together linked to the future society.
 

Mardi 26 juin 2018